ActualitésLes jeunes militants du climat pourraient bien avoir atteint la trentaine avant que l’impact des…

Actualités

Les émissions
08 Juil

Les jeunes militants du climat pourraient bien avoir atteint la trentaine avant que l’impact des réductions de combustible devienne apparent (scientifiques)

Washington- Les jeunes militants du climat qui réclament aujourd’hui des réductions rapides des émissions mondiales de combustibles fossiles pourraient bien avoir atteint la trentaine ou la quarantaine avant que l’impact de ces changements ne devienne apparent, ont indiqué des scientifiques dans une étude publiée mardi.

La nouvelle recherche, publiée dans la revue spécialisée Nature Communications, révèle que même si les humains réduisent fortement les émissions de gaz à effet de serre maintenant – en réduisant le dioxyde de carbone, le méthane et d’autres polluants d’au moins 5% ou plus par an – cela pourrait encore prendre des décennies avant qu’il ne soit clair que ces actions commencent à ralentir le rythme du réchauffement de la Terre.

En raison de l’énorme quantité de combustibles fossiles brûlés depuis la révolution industrielle et de la complexité du climat de la Terre, il n’y a aucun avantage rapide à changer nos habitudes en matière de combustibles fossiles, ont découvert les chercheurs.

Les résultats donnent une perspective supplémentaire à la baisse relativement mineure des émissions due aux confinements ordonnés en réponse à la pandémie de coronavirus – une baisse qui semble peu susceptible d’avoir beaucoup d’effet sur la température globale de la planète.

« C’est un gros navire. Nous avons donné beaucoup de vitesse à un gros système lourd », a déclaré Bjorn Samset, chercheur au Center for International Climate Research à Oslo, qui a mené la recherche dans Nature Communications avec deux collègues, Jan Fuglestvedt et Marianne Lund.

« Nous n’avons jamais réchauffé le monde comme ça auparavant, et nous ne l’avons certainement jamais refroidi », a-t-il ajouté.

Voir Aussi