ActualitésLa gestion des déchets a généré une production supplémentaire dans l’économie portugaise de 3,6…

Actualités

Five different trash cans are seen at the instalations of the COP16 United Nations Climate Change Conference on November 29, 2010 in Cancun, Mexico. Representatives from 194 countries are to meet in this Mexican resort city  from November 29 to December 10. AFP PHOTO/OMAR TORRES / AFP PHOTO / OMAR TORRES
20 Juil

La gestion des déchets a généré une production supplémentaire dans l’économie portugaise de 3,6 milliards d’euros en 2016

Bruxelles – L’activité du secteur de la gestion des déchets a généré une production supplémentaire dans l’économie portugaise de 3,6 milliards d’euros en 2016, correspondant à 43.000 postes de travail, estime une étude relayée par l’agence Lusa.

La version actualisée de l’étude « Pertinence et Impact du Secteur des Déchets au Portugal sur la Perspective d’une Économie Circulaire » promue par l’Association Smart Waste Portugal et menée par un groupe dirigé par l’économiste Augusto Mateus, décrit ce domaine d’activité et revient sur les perspectives de son développement d’ici 2030.

À cette production supplémentaire dans l’économie correspond, selon l’étude, une valeur ajoutée brute (VAB) de 2 milliards d’euros et environ 43.000 emplois, en plus d’exiger une augmentation des importations d’environ 284 millions d’euros.

En 2016, l’économie portugaise a généré environ 14,8 millions de tonnes de déchets, dont 4,9 millions de déchets urbains.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Europe occidentale pour la journée du vendredi 20 juillet 2018:

—————————————

Madrid – La ministre espagnole de la transition écologique, Teresa Ribera, a indiqué que la nouvelle loi sur le changement climatique et la transition énergétique sera prête en septembre.

Selon Ribera, citée par les médias, le texte est dans une phase « assez avancée » d’élaboration, mais il a été décidé d’attendre jusqu’à septembre pour transmettre le projet aux gouvernements régionaux et aux autres institutions qui devraient en être les premiers bénéficiaires.

« Il est très probable que la présentation officielle de la loi aura lieu au début du mois de septembre », a-t-elle dit aux journalistes.

Malgré ce « retard », Ribera a souligné que « le calendrier est maintenu » et que l’objectif reste de pouvoir présenter la loi au Congrès des députés avant la fin de l’année en cours.

—————————————

– León (Nord) est la seule ville espagnole choisie pour faire partie d’un nouveau projet de villes intelligentes baptisé « Making-city » visant l’efficacité énergétique, dans le cadre d’Horizon 2020, une initiative de l’UE qui porte sur ses activités dans les domaines de la recherche et l’innovation.

Il s’agit d’un projet à grande échelle orienté vers le développement de nouvelles stratégies intégrées pour entreprendre la transformation du système énergétique urbain vers des villes à faible teneur en carbone, ainsi qu’un équilibre énergétique positif.

Horizon 2020 ou H2020 est le programme européen pour la recherche et le développement pour la période 2014-2020. Il prend la suite du Septième programme-cadre de recherche et du programme pour la compétitivité et l’innovation (CIP 2007-2013).
Bruxelles – Le gouvernement wallon a adopté, jeudi, le Plan wallon « Energie Climat 2030 », volet régional du Plan national Energie Climat (PNEC).

Alors que l’Union européenne et ses Etats-membres se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% entre 1990 et 2030, par l’intermédiaire d’une part d’au moins 32% d’énergie renouvelable dans le mix énergétique et d’une augmentation de 32,5% de l’efficacité énergétique, la Belgique, elle, vise à réduire de 35% ses émissions de gaz à effet de serre dans le secteur non-ETS (mécanisme de quota d’émissions européen) ainsi qu’une part d’énergie renouvelable estimée à 21%.

Des objectifs qui doivent être atteints grâce à des sous-objectifs sectoriels régionaux. Dans ce cadre, la Wallonie s’est engagée à travailler sur la réduction de la consommation énergétique du transport de biens et de personnes, notamment par le « verdissement » du parc de véhicules, sur une augmentation de la part de la consommation finale d’énergie renouvelable, jusqu’à environ 23,6% et sur la rénovation des bâtiments afin de réduire de 70% leur consommation d’énergie d’ici à 2050.

« Pour atteindre ces différents objectifs, il y a lieu d’envisager la mise en place de mesures constituant un ensemble cohérent pour orienter nos choix vers les solutions les plus décarbonées. La ligne directrice s’articule autour de deux principes interdépendants: le pollueur-payeur et le signal-prix », ont indiqué jeudi les deux ministres régionaux en charge du dossier, Carlo Di Antonio (Environnement) et Jean-Luc Crucke (Climat).

Selon ces derniers, un prix incitatif afin de pousser à une consommation responsable et des alternatives aux solutions carbonées devront être proposés.

————————————–

Paris – L’université de Montpellier (sud de la France) a décroché la première place au classement de Shanghai dans la thématique « écologie », juste devant la prestigieuse université anglaise d’Oxford.

L’université montpelliéraine est consacrée pour la première fois par ce classement, dont l’édition 2018 vient d’être mise en ligne.

Le classement de Shanghai désigne les meilleurs établissements du monde entier dans 54 secteurs (52 en 2017).

L’université de Montpellier est la seule de France à être sur la première marche d’un podium, le palmarès étant largement dominé par les Etats-Unis (premiers dans 35 domaines), et notamment Harvard (17 premières places à elle seule), indique la chaine de télévision France 3 sur son site internet.

Plus de 4.000 universités et établissements d’enseignement supérieur étaient en lice.

Le palmarès s’appuie sur cinq critères comme le nombre de publications signées par un établissement, ou encore le nombre d’enseignants ayant remporté une récompense académique.

Le classement complet est prévu pour août.

Voir Aussi