ActualitésL’Indonésie, deuxième plus grand pollueur plastique au monde après la Chine

Actualités

Bouteilles-plastique
08 Déc

L’Indonésie, deuxième plus grand pollueur plastique au monde après la Chine

Jakarta, 08/12/2018 (MAP)- L’Indonésie, le deuxième plus grand pollueur plastique au monde après la Chine, prévoit de fournir des fonds aux villes et aux régions afin de réduire considérablement les déchets plastiques et favoriser des méthodes innovantes pour leur recyclage et traitement.

« J’invite tous les responsables régionaux du pays à créer des programmes novateurs visant à réduire les déchets plastiques tout en améliorant le bien-être des populations », a déclaré Rosa Vivien Ratnawati, directrice générale du département chargé de la gestion des déchets au ministère indonésien de l’Environnement et des forêts.

Chaque ville et région devrait recevoir jusqu’à 11 milliards de roupies (772.013 dollars américains) pour élaborer ses propres programmes de gestion de déchets.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Asie-Océanie pour la journée du samedi 08 décembre 2018:

Vietnam-Pêche

La surexploitation des ressources aquatiques dans la province de Quang Ninh s’est aggravée ces dernières années en raison de méthodes de pêche destructrices.

Les espèces aquatiques qui vivent dans les profondeurs sous-marines sont soumises à des méthodes illégales, notamment l’électricité.

Cette méthode tue tous les êtres vivants, y compris les œufs et les larves de poissons qui constituent une source importante de nourriture pour les espèces aquatiques.

Les pêcheurs prennent également le risque de jeter des cages dans la baie de Ha Long, patrimoine mondial de l’UNESCO, où la pêche est strictement interdite.

Ces méthodes de pêche détruisent le milieu naturel des espèces aquatiques et peuvent même entraîner leur disparition complète.

Inde-Pollution

Les niveaux de pollution de l’air dans la région de Delhi sont restés une source d’inquiétude, l’indice de la qualité de l’air (IQA) a enregistré jeudi la note « très médiocre» »dans de nombreuses zones de la capitale nationale.

« La qualité globale de l’air au-dessus de Delhi reste très mauvaise. Elle pourrait s’améliorer un peu dans les prochains jours, mais restera en général dans la même catégorie », a déclaré le Système de contrôle quotidien de la pollution et de la qualité de l’air (SAFAR).

« Les conditions météorologiques telles qu’une forte humidité et une faible ventilation sont défavorables à la qualité de l’air », a indiqué le SAFAR, ajoutant que le vent est le seul facteur météorologique qui ne permet pas à la pollution de s’accumuler.

Dans le même temps, l’agence météorologique privée Skymet a mis en garde contre une détérioration de la qualité de l’air dans le nord de l’Inde entre le 9 et le 10 décembre en raison de « perturbations dans l’ouest susceptibles de créer plus d’humidité dans l’air ».

Compte tenu de la situation de pollution actuelle, les organismes officiels ont suggéré de porter des masques respiratoires avant de sortir. Ils ont également mis en garde contre les promenades du matin et les exercices physiques.

Chine-Fleuves

Le centre de contrôle des crues a annoncé que le fleuve jaune était entré vendredi dans sa période de gel pour 2018-2019.

Sous l’influence d’un air froid, la section du fleuve de la région autonome de Mongolie intérieure dans le nord du pays a gelé quatre jours plus tard qu’à l’accoutumée. La longueur de la section gelée est d’environ cinq kilomètres actuellement.

Le ministère des Ressources en eau a ordonné aux services météorologiques et hydrologiques des provinces le long du fleuve de prendre des précautions contre les inondations causées par les embâcles et les brèches dans les barrages.

Le fleuve Jaune, d’une longueur de 5.464 kilomètres, est le deuxième plus long fleuve en Chine. Il prend sa source dans la province du Qinghai (sud-ouest) et traverse neuf provinces et régions autonomes dans l’ouest, le centre, le nord et l’est de la Chine.

Voir Aussi