ActualitésPlus de 24 millions d’euros pour le nettoyage des bases américaines abandonnées au Groenland

Actualités

Groenland
11 Jan

Plus de 24 millions d’euros pour le nettoyage des bases américaines abandonnées au Groenland

Copenhague – Le Danemark et le Groenland (territoire autonome mais constitutif du Royaume nordique) ont signé, jeudi à Copenhague, un accord de 180 millions de couronnes (plus de 24,16 millions d’euros) pour le nettoyage des bases américaines abandonnées sur l’île arctique.

Le ministre danois de l’Alimentation et de l’environnement, Esben Lunde Larsen, a affirmé qu’il était d’accord avec Kim Kielsen, le président du Parlement groenlandais, pour mettre de côté 180 millions de couronnes pour les efforts de nettoyage au cours des six prochaines années.

« L’été dernier, le gouvernement a annoncé qu’il était prêt à financer le nettoyage et je suis heureux que nous ayons conclu un accord concret », a déclaré M. Larsen, cité dans un communiqué de son département.

« Maintenant, nous pouvons travailler et je sais que nos collègues groenlandais attendent avec impatience », a-t-il ajouté.

Les efforts de nettoyage seront menés par un groupe dano-groenlandais qui prendra la décision pratique concernant la manière et le moment où les actions auront lieu.

L’accord englobe des domaines que les États-Unis n’utilisent plus à des fins militaires et où aucun autre accord n’a été conclu.

Parmi les zones désignées pour le nettoyage figurent Marraq, située au sud de Nuuk, et Ikkatteq, située près de Tasiilaq. Les zones sont constituées de pistes abandonnées construites par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale dans le cadre de son pont aérien au-dessus de l’Atlantique.

Des milliers de barils de carburant vides ont été laissés par les Américains sur la piste, en plus d’anciens bâtiments et de véhicules.

L’accord intervient après que le Groenland a saisi l’ONU, en mai dernier, sur la responsabilité du Danemark de nettoyer l’île après la présence militaire américaine.

Un accord datant de 1951 entre Copenhague et Washington a permis aux Etats-Unis de construire 33 bases et stations radar au Groenland. L’entente ne précisait pas qui serait responsable du nettoyage.

L’une de ces installations, Bluie East Two, a été abandonnée par l’US Air Force en 1947, laissant des équipements rouillés, des barils de carburant aviation et des bâtiments effondrés qui parsèment le paysage.

L’accord entre le Danemark et le Groenland ne couvre pas une installation américaine encore en service ou un projet de missile sous-glace abandonné en 1966.

 

Voir Aussi