ActualitésPlus de 34.000 hectares de forêts détruits par les incendies chaque année en Algérie

Actualités

Incendie-forêt-Marrakech-M
08 Nov

Plus de 34.000 hectares de forêts détruits par les incendies chaque année en Algérie

Tunis – Plus de 34.000 hectares de forêts sont détruits par les incendies chaque année en Algérie, menaçant ainsi l’intégrité écologique notamment dans le nord du pays, a indiqué un responsable de la Direction générale des Forêts.

« L’Algérie, à l’instar des autres pays du bassin méditerranéen, enregistre chaque année une superficie moyenne de 34.000 hectares et plus de 3.000 foyers d’incendies », a précisé le directeur de la protection de la flore et de la faune, Abdelkader Benkheira, lors des travaux de la rencontre nationale sur la gestion des risques de catastrophes.

Il a indiqué que « la dégradation continue du patrimoine forestier menace l’intégrité écologique du nord du pays, la stabilité des espaces ruraux tout en réduisant la protection des terres contre les catastrophes naturelles telles que les inondations, les glissements de terrains et les envasements des barrages ».

Devant cette situation, des opérations de sensibilisation, de prévention et d’intervention sont prises à l’effet de préserver le patrimoine forestier, a-t-il dit, relevant que l’administration des forêts « s’efforce d´améliorer et rendre plus efficace la gestion des campagnes de prévention et de lutte moyennant l’expertise nationale et internationale ».

Le même responsable a souligné, à cet égard, l´impératif d´utiliser « des moyens modernes dans la gestion des feux de forêts notamment le domaine de la prévision des risques et de veille surtout avec l’augmentation continuelle du nombre d’incendies favorisés par la problématique majeure du climat ».

La promotion du tourisme écologique et de la sauvegarde de la diversité biologique dans le Sahara tunisien figure parmi les principaux projets du ministère tunisien des Affaires locales et de l’Environnement dans le cadre de la promotion du tourisme écologique, des écosystèmes, des richesses naturelles et culturelles de la Tunisie, notamment les réserves naturelles dans le Sud Tunisien.

Financé par un don du Fonds mondial de l’environnement (WWF) et réalisé avec le concours de la Banque Mondiale (BM) et les différentes structures concernées, le projet s’intéresse aux parcs nationaux de Jbil (gouvernorat de Kébili), Deghoumes (gouvernorat de Tozeur) et Bouhedma relevant des gouvernorats de Sidi Bouzid et Gafsa.

Les principales composantes du projet consistent en la consolidation de la gestion intégrée et participative des ressources naturelles et des écosystèmes, outre l’appui à l’investissement dans le domaine du tourisme écologique et la création de mécanismes d’encouragement du secteur privé pour garantir la pérennité des petits projets financés en vue d’améliorer les conditions de vie des habitants autour des réserves.

Le projet a pour objectif de faire connaître ces régions afin d’y attirer les touristes et de leur faire connaître le patrimoine écologique de cette région.

 

****

-. Les centre de collecte et d’emballage des déchets de Telbet à Djerba Midoun sera rouvert provisoirement et il sera mis fin à l’usage de la méthode de l’emballage des déchets sous forme de cubes vers le mois d’avril 2019, ont indiqué les autorités de la région.

Des travaux d’entretien au niveau du centre seront entrepris à partir des mois prochains et les actions d’intervention quotidienne pour réduire l’impact de pollution seront renforcées.

L’objectif est d’éliminer les insectes et les mauvaises odeurs ainsi que de poursuivre les efforts visant à chercher une solution définitive au problème de pollution dans la région, à travers l’accélération du lancement du projet de gestion des déchets, précise-t-on.

 

 

Voir Aussi