ActualitésUn rassemblement d’économistes et de responsables politiques appelle à un pacte européen pour…

Actualités

This photo taken on January 13, 2017 near Villeveyrac, southern France, shows wind turbines. / AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
08 Déc

Un rassemblement d’économistes et de responsables politiques appelle à un pacte européen pour financer la transition énergétique

Paris – Un rassemblement d’économistes, de responsables politiques, d’artistes, de philosophes et de syndicalistes ont appelé les chefs d’Etat et de gouvernement européens à négocier au plus vite un pacte pour financer la transition énergétique.

Ce pacte devrait assurer « pendant trente ans des financements à la hauteur des enjeux pour financer la transition énergétique sur le territoire européen et muscler très fortement notre partenariat avec les pays du Sud », ont-ils expliqué dans un appel publié sur le site du quotidien français Le Monde, à la veille du sommet climat, prévu le 12 décembre à Paris.

« Nous souhaitons que la création monétaire de la BCE soit mise au service de la lutte contre le dérèglement climatique et contre le chômage, et nous voulons qu’un impôt européen sur les bénéfices (de l’ordre de 5 %) permette de dégager un vrai budget pour investir dans la recherche et lutter contre le réchauffement climatique, en Europe, en Afrique comme dans tout le pourtour méditerranéen », ont-ils souligné, faisant observer qu’il est fondamental aussi que l’Europe prenne pleinement sa part pour cofinancer la lutte contre le réchauffement climatique dans les pays du Sud.

La multiplication des événements climatiques extrêmes provoque déjà chaque année des milliers de morts, des millions de réfugiés et des dépenses de plus en plus lourdes, rappellent les signataires de cet appel, faisant observer que le réchauffement climatique provoquera non seulement des catastrophes naturelles (sécheresses, canicules, inondations, etc.) mais aussi des famines et des déplacements de population meurtriers.

Pour éviter la double peine (une nouvelle crise financière et le chaos climatique), il est urgent de dégonfler la spéculation et de donner de nouveaux moyens à la lutte contre le réchauffement climatique, ont-ils insisté.

« A moyen terme, nous le savons tous, c’est la paix mondiale qui est en jeu, si nous ne sommes pas capables de réduire, drastiquement et très rapidement, nos émissions de gaz à effet de serre », ont-ils mis en garde, insistant sur l’urgence de mettre la création monétaire au service de la lutte contre le dérèglement climatique et de lutter contre le dumping fiscal européen, en créant une contribution climat de 5 %.

Parmi les signataires de cet appel, figurent des membres de la Commission européen, l’ancien président de la Commission Romano Prodi, l’ex-premier ministre français Jean-Marc Ayrault, l’ancien chef de la diplomatie espagnole, Miguel Ángel Moratinos et la maire de Paris, Anne Hidalgo, ainsi que des des climatologues, des économistes et des intellectuels.

Voir Aussi