ActualitésSénégal : Le Collège universitaire d’architecture organise une conférence sur le thème « agir face…

Actualités

A student holds a plant during a national campaign for the reforestation of El Salvador, at ecology park Walter Deininger in La Libertad, 34 km south of San Salvador, on June 5, 2017.
Central American countries with the support of Germany are working in the restoration of 7.9 million hectares of forests in order to mitigate the accelerated deterioration caused by fire, timber smuggling and climate change. / AFP PHOTO / Oscar RIVERA / TO GO WITH AFP STORY BY CARLOS MARIO MARQUEZ
12 Oct

Sénégal : Le Collège universitaire d’architecture organise une conférence sur le thème « agir face au changement climatique »

Dakar – Le Collège universitaire d’architecture a organisé, récemment, une conférence sur le thème « agir face au changement climatique ».

Les professeurs et encadrants du Collège universitaire d’architecture ont voulu s’intéresser à la problématique du changement climatique en posant sur la table le rôle de l’architecte dans la préservation de l’environnement.

Selon Pape Goumba Lô, professeur de sciences naturelles et directeur d’un laboratoire de recherches sur les matériaux, « c’est aux architectes d’avoir une vision pour la construction de nos villes, en cohérence avec la nature. Pour cela, il faut maîtriser les propriétés du sol et les matériaux, utiliser ceux locaux et savoir s’adapter aux changements ».

— Le Réseau des journalistes pour les activités de l’OMVS (REJAO-Sénégal) organise samedi une journée d’information sur la contribution de l’organisation dans la politique énergétique des Etats membres, annonce un communiqué des organisateurs.

Les participants aborderont des thèmes liés à la gestion et à l’exploitation du patrimoine de la Société de gestion de l’énergie de Manantali (SOGEM /SEMAF), la contribution de l’OMVS dans l’approvisionnement et la production d’énergie du Sénégal, ainsi que la présentation des grands projets hydroélectrique.

La rencontre est organisée en partenariat avec la cellule de communication de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS).

Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du jeudi 12 octobre :.

Ghana :

–L’Allemagne a engagé 100 millions d’euros au Ghana dans le cadre d’un protocole d’accord pour développer les énergies renouvelables au Ghana.

Cet accord fait partie du Pacte du G-20 avec l’Afrique pour un développement économique durable.

Le partenariat est axé sur la production d’énergies renouvelables et de sources d’énergie efficaces ainsi que sur une formation technique.

Burkina :

–Les experts des Etats-membres de la CEDEAO, du CILSS et de l’UEMOA tiennent un atelier régional à Ouagadougou au cours duquel ils comptent engager une réflexion sur les questions qui seront abordées lors de la 23è Conférence des parties (COP23) sur les changements climatiques, prévue en novembre prochain à Bonn, en Allemagne.

Selon le Commissaire de l’UEMOA, Michel Sawadogo, les changements climatiques sont devenus une question très importante au niveau mondial, appelant à adopter des positions pour que l’Accord de Paris sur le climat puisse être effectivement mis en œuvre.

Le monde entier doit s’investir pour venir en aide aux pays africains qui, a-t-il relevé, sont les principales victimes de ces changements.

Côte d’Ivoire :

–La représentation ivoirienne de l’initiative de réduction des émissions dues à la déforestation des forêts (REDD +) a organisé récemment à Abidjan, un atelier de renforcement des capacités d’une cinquantaine de membres de l’Observatoire ivoirien pour la gestion durable des ressources naturelles (OI-REN).

L’initiative a offert, à cette occasion, divers matériels de bureau de plus de huit millions de FCFA, financés par la Banque mondiale, pour accroître l’implication d’OI-REN dans la vulgarisation de la stratégie nationale de REDD + Côte d’Ivoire dans la lutte contre la déforestation et ses effets sur les changements climatiques.

— La municipalité d’Issia compte financer les différents clubs de salubrité et d’environnement ou toutes initiatives en la matière dans les établissements scolaires, a annoncé l’adjoint au maire, Soumahoro Félix, lors du lancement des activités de salubrité et d’hygiène en milieu scolaire.

« La municipalité d’Issia, pour le compte de cette année scolaire 2017-2018, fait de l’hygiène scolaire une priorité pour surtout lutter contre les maladies liées à l’insalubrité dans nos écoles », a fait savoir l’adjoint au maire.

Il a exprimé l’engagement de la municipalité à apporter un soutien considérable dans le souci de lutter contre des maladies comme la fièvre typhoïde et le paludisme, des affections fréquentes dans les écoles selon le rapport des médecins encadreurs du milieu scolaire.

Gabon :

–Les parlementaires gabonais et certains de leurs collègues des pays membres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC), prennent part, depuis mercredi à Libreville, à un atelier sous-régional sur la gestion durable des écosystèmes forestiers.

L’atelier porte sur les aspects fondamentaux de l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA), prévus par le Protocole de Nagoya (Japon), indique la presse.

Ces assises visent également à expliquer aux parlementaires réunis au sein du Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale (REPAR), les enjeux stratégiques et le contenu du Protocole de Nagoya.

Voir Aussi