ActualitésSénégal: lancement d’une coopérative d’énergie solaire pour ménages destinée au département de…

Actualités

(07/11/16) au complexe d'énergie solaire Noor à Ouarzazate
06 Oct

Sénégal: lancement d’une coopérative d’énergie solaire pour ménages destinée au département de Saint-Louis

Dakar – Le président du conseil d’administration de la société Ténergie Sénégal, l’ancien ministre Abdou Fall, a procédé jeudi au lancement d’une coopérative d’énergie solaire pour ménages destinée au département de Saint-Louis, selon des médias.

Cette coopérative est également destinée aux groupements de femmes, agriculteurs, et ouvriers, pour un plus grand accès à l’énergie et à moindre coût, dans le cadre du projet ’’énergie solaire pour tous’’.

Selon M. Fall, le département de Saint-Louis abrite la section pionnière de cette coopérative d’énergie solaire pour ménages, une initiative qui sera ensuite élargie aux autres régions du Sénégal.

Kenya :

— La compagnie « Base Ressources » a revu à la hausse le potentiel du gisement « South Dune », de son projet de sables minéraux de Kwale, au Kenya, à l’issue d’un vaste programme de forage réalisé plus tôt cette année.

Citée par des médias locaux, la compagnie a fait état d’une augmentation de 29% des ressources minérales du gisement à 114,1 millions de tonnes, et d’une hausse de 13% du volume des minéraux lourds contenu dans le gisement à 3,47 millions de tonnes.

Cette augmentation serait due à la découverte de ressources supplémentaires contigües au sud du projet, souligne-t-on, relevant qu’en 2017, Kwale devrait produire 450.000 à 480.000 tonnes d’ilménite, 88.000 à 93.000 tonnes de rutile et 33.000 à 37.000 t de zircon.

Ghana  :

— L’Université Kwame Nkrumah de Science et Technologie (KNUST) a lancé un projet visant à aider à résoudre efficacement le problème croissant de l’assainissement environnemental.

Il s’agit d’une approche innovante visant à rendre hommage aux quartiers qui respectent les exigences d’assainissement de base et les aspects environnementaux.

Ce projet a également pour objectif de stimuler la concurrence, changer l’attitude des gens face aux problèmes environnementaux et d’assainissement pour aider à promouvoir un environnement propre et durable.

Gabon :

— Le Directeur exécutif de l’Observatoire de Promotion de Développement Durable, de Produits et Services des Industries du Gabon (ODDIG), Nicaise Moulombi a paraphé, mercredi à Libreville, une convention avec l’Université Omar Bongo (UOB) couvrant les domaines de l’éducation en vue de redynamiser les cycles Master de recherche en Environnement, développement durable et doctorat au profit des étudiants de la sous région en général et du Gabon en particulier.

Selon les parties signataires, la convention va contribuer à la structuration et l’éclosion d’un pôle de haut niveau de formations et de recherches en management-politiques-finances appliquée aux ressources naturelles renouvelables et non renouvelables et aux changements climatiques.

Côte d’Ivoire :

— La commune de Yopougon, banlieue Ouest d’Abidjan) abrite vendredi, la célébration de la journée nationale de la salubrité et de l’hygiène en milieu scolaire, instituée par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (MENETFP), pour la première fois au lycée municipal Pierre Gadié 1 de Yopougon.

«Conjointement instituée par les ministres de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable et de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, cette journée vise à sensibiliser les acteurs et les partenaires du secteur Education/Formation sur la gestion de l’environnement scolaire.

— L’Association de soutien à l’autonomisation sanitaire et urbaine (ASSAPSU) a organisé, mercredi, en partenariat avec le district sanitaire d’Anyama une séance de sensibilisation des populations à l’utilisation de la moustiquaire imprégnée pour éviter le paludisme.

L’objectif de la campagne était de montrer à la population urbaine la manière d’utiliser la moustiquaire imprégnée et de sensibiliser les femmes enceintes sur les risques qu’elles courent lorsqu’elles ne sont pas suivies par un médecin dès les premiers mois de la grossesse, a-t-il poursuivi.

Voir Aussi