ActualitésUSA: L’administration américaine procède à l’élargissement des droits des chasseurs

Actualités

(FILES) This file photo taken on March 12, 2012 shows two white rhinoceros walking in Limpopo near the new site of a Rhinoceros orphanage yet to be built. 
Traffickers transform rhinoceros horns, whose international trade is illegal, into jewelry to escape detection, according to a survey published by an ONG on September 18, 2017.   / AFP PHOTO / ALEXANDER JOE
29 Mai

USA: L’administration américaine procède à l’élargissement des droits des chasseurs

 

Washington – L’administration américaine procède à la suppression systématique des protections accordées aux espèces sauvages menacées et à l’élargissement des droits des chasseurs.

Le Service des parcs nationaux vient d’annoncer, la semaine dernière, qu’il mettrait fin à une règle de protection, introduite par l’administration Obama, qui interdisait la chasse aux oursons, ainsi qu’aux loups et aux louveteaux dans leurs tanières, dans les réserves nationales de l’Etat de l’Alaska.

En vertu de cette proposition, qui n’est pas encore adoptée, l’Etat de l’Alaska pourrait décider d’autoriser ou non ces pratiques de chasse, en plus de cibler les animaux à partir des bateaux, et d’utiliser des appâts pour attirer les animaux à des fins de chasse.

Les groupes de défense des animaux ont taxé de « barbares » ces pratiques de chasse, tandis que l’administration a défendu la décision, la considérant comme une victoire pour l’élargissement des droits des États.

Sur le même sujet, le ministère de l’Intérieur avait annoncé, la semaine dernière, qu’il élargissait l’accès à la chasse à 30 refuges nationaux fauniques à travers le pays. La décision ouvrirait ou élargirait plus de 100 000 ha à la chasse, et permettrait pour la première fois un certain nombre de nouvelles activités sur les domaines publiques, y compris la chasse au gros gibier.

Voici par ailleurs le bulletin écologique de l’Amérique du Nord pour la journée du mardi 29 mai 2018.

Mexique:

Le Mexique est l’un des marchés d’énergie renouvelables les pus attractifs au monde, et il pourrait devenir une puissance en matière de l’énergie solaire photovoltaïque en 2021 avec une capacité de production de plus de 10.500 mégawatts (MW), selon la compagnie de système de production solaire Enlight.

S’exprimant dans le cadre d’un congrès international sur les énergies propres, tenu récemment à Mexico, le directeur général de la compagnie, Jillian Willenbrok a mis en relief l’intérêt du secteur privé au Mexique pour les énergies renouvelables.

Le pays, qui est actuellement le deuxième plus grand marché de l’énergie renouvelable en Amérique Latine, vise à devenir l’un des plus importants producteurs des énergies renouvelables au monde au cours des cinq prochaines années, a-t-il ajouté, notant que la perspective de croissance du secteur de l’énergie solaire dans le pays est très prometteuse.

Cette manifestation internationale a été marquée par la participation de plus de 300 conférenciers et 1.856 professionnels de l’énergie renouvelable du monde entier dans le but d’unir les efforts pour atteindre l’objectif de production 75 pc d’énergie propre au Mexique d’ici 2030.

Panama

Le Musée de la biodiversité, conçu par le célèbre architecte Frank Gehry, est l’un des monuments touristiques phares de Panama City. Il reflète la grande diversité de ce pays des caraïbes, et joue un rôle important dans la sensibilisation des visiteurs à l’importance de préserver l’environnement.

Ce musée de 4000 m2 est composé de huit salles d’exposition reliées par des plafonds multicolores d’images époustouflantes de la vie sauvage au Panama, ainsi qu’un espace extérieur réservé aux expositions saisonnières liées aux écosystèmes.

Le musée, qui attire chaque année plus de 160 000 visiteurs, mène un certain nombre d’activités d’observation et de recherche qui comprennent l’identification des espèces menacées, et l’étude de la biodiversité et des risques de dégradation de l’environnement pouvant affecter cette diversité.

Voir Aussi