EntreprisesLa société britannique de pétrole (BP) réduit ses activités d’exploration pétrolière

Entreprises

POUR ILLUSTRER UNE SERIE DE TROIS PAPIERS SUR L'EXPLOITATION DU PETROLE OFFSHORE EN ANGOLA ET EN MER DE NORVEGE - Deux marins du remorqueur de haute-mer norvégien "Bourbon Surf", travaillent, le 15 janvier 2007, au déchargement de matériel offhore au pied d'une plateforme pétrolière en mer de Norvège.  AFP PHOTO MARCEL MOCHET / AFP PHOTO / MARCEL MOCHET
22 Mar

La société britannique de pétrole (BP) réduit ses activités d’exploration pétrolière

Bruxelles- La société britannique de pétrole (BP) a « considérablement » réduit ses activités d’exploration pétrolière et gazière au cours des dernières années, alors qu’une quantité non négligeable de ses réserves de combustibles fossiles « pourrait ne jamais être épuisée », a annoncé le vice-président chargé de la planification stratégique, Dominic Emery.

Intervenant lors du sommet sur le développement durable organisé jeudi à Londres, M. Emery a indiqué que le géant pétrolier était désormais beaucoup plus « conservateur » dans ses activités d’exploration par rapport à sept ou huit années plus tôt, ajoutant que la firme britannique dispose désormais d’une « grande flexibilité pour l’avenir », grâce à ses investissements dans de nouveaux modèles commerciaux.

« Nous disposons également d’un ensemble de réserves, certaines sont comptabilisées efficacement dans le cadre de notre évaluation de la société, mais nous avons également ce que nous appelons des ressources, qui ne sont pas comptabilisées et ne font pas partie de notre évaluation de la société », a-t-il expliqué.

Pour l’avenir, BP peut jouer un rôle clé dans la dé-carbonisation des secteurs, dont les émissions sont difficile à réduire, tels que l’acier, le ciment et la pétrochimie, a déclaré le responsable de BP.

« Nous déployons une grande partie de l’énergie qui est fournie à ces secteurs, et nous allons clairement être en mesure de fournir des solutions, (..) en fournissant de l’énergie à faible coût et à faibles émissions de carbone, ou encore en utilisant le stockage ou le captage du carbone essentiel pour aider ces secteurs à réduire leur carbonisation. »

Février dernier, BP a annoncé que ses nouveaux objectifs d’émission seraient inclus dans le programme de récompenses destiné aux 36.000 employés de la société dans le monde, y compris les directeurs exécutifs, considérant que le fait de lier ses objectifs environnementaux à la rémunération aura un impact positif sur la qualité des performances.

Voir Aussi