En vedetteLe 1er Forum mondial des villes intermédiaires, du 5 au 7 juillet à Chefchaouen

En vedette

Chefchaouen-M-504x298 ECO
22 Juin

Le 1er Forum mondial des villes intermédiaires, du 5 au 7 juillet à Chefchaouen

Chefchaouen – La ville de Chefchaouen abritera, du 5 au 7 juillet prochain, le 1er Forum mondial des villes intermédiaires, à l’initiative de la Commune urbaine et de l’organisation Cités et gouvernements locaux unis (CGLU).

Initié en partenariat avec la Direction générale des collectivités locales et la wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et en coopération avec la préfecture de Chefchaouen, le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et l’Association marocaine pour des éco-villes, ce forum vise à élaborer une vision différente et à impulser une nouvelle dynamique dans les pays du monde, dans le cadre de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable et des agendas des changements climatiques, de lutte contre les catastrophes et d’urbanisme, visant à créer des changements sociétaux durables, indique un communiqué des organisateurs.

La majorité des pays, dont le Maroc, ont signé ces agendas pour garantir un monde plus global, humain et durable et transmettre avec fierté ces acquis entre les générations, soulignent les organisateurs, précisant que le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait déclaré que « gagner ou perdre le défi de la durabilité dans le monde passe par les villes ».

Selon le communiqué, les villes intermédiaires revêtent une grande importance dans le monde et se divisent en trois catégories (les grandes villes métropoles, les villes intermédiaires et les petites villes et espaces ruraux), dont chacune de ces catégories regroupe le tiers de la population mondiale.

Les villes intermédiaires, qui étaient longtemps appelées villes secondaires, sont le véritable défi pour garantir la durabilité dans le monde, note le communiqué, ajoutant que d’après les prévisions, les villes intermédiaires devraient connaitre une croissance accélérée et regrouperaient de 50% à 75% de la population mondiale durant les vingt prochaines années.

Et d’ajouter que le Maroc a connu lors des dernières décennies un grand saut de développement dans les différents domaines, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, de même que la stratégie de développement du pays a été renforcée par l’adoption de politiques durables, l’investissement dans les énergies renouvelables et l’organisation de manifestations mondiales comme la COP22 à Marrakech, ce qui justifie la priorité accordée à Chefchaouen pour abriter la première édition de ce forum mondial.

Voir Aussi