En vedetteLe 111ème Nobel de chimie à un trio américain, britannique et japonais

En vedette

DR Le Nobel de chimie 2019 TRIO-M
09 Oct

Le 111ème Nobel de chimie à un trio américain, britannique et japonais

Stockholm – Avec la remise, mercredi à Stockholm, du Prix Nobel 2019 de chimie aux chercheurs américain d’origine allemande John B. Goodenough, britannique Stanley Wittingham, et japonais Akira Yoshiro, cette catégorie de prix aura atteint sa 111ème édition depuis son lancement en 1901, conformément au testament d’Alfred Nobel stipulant qu’une partie de sa fortune aille à « la personne qui aura fait la découverte ou l’amélioration chimique la plus importante ».

« Le prix Nobel de chimie 2019 récompense le développement de la batterie lithium-ion. Cette batterie légère, rechargeable et puissante est désormais utilisée dans tous les domaines, des téléphones portables aux ordinateurs portables en passant par les véhicules électriques. Il peut également stocker d’importantes quantités d’énergie provenant de l’énergie solaire et éolienne, rendant possible une société sans combustibles fossiles », a motivé l’Académie.

Le Prix Nobel de chimie n’a pas été attribué à huit reprises (1916, 1917, 1919, 1924, 1933, 1940, 1941 et 1942.

Sur les 110 Prix Nobel de chimie décernés jusqu’ici, au total 63 prix ont été remis à un seul lauréat, 23 décernés ex-aequo entre deux lauréats et 24 fois partagés entre trois.

Le plus jeune lauréat jusqu’à présent est Frédéric Joliot, âgé de 35 ans lorsqu’il a reçu le Prix de chimie en 1935, avec son épouse, Irène Joliot-Curie, alors John B. Fenn, le plus âgé des lauréats, l’a reçu à l’âge de 85 ans en 2002.

Le Britannique Frederick Sanger est le seul lauréat à avoir remporté deux prix Nobel de chimie, en 1958 et en 1980.

Cinq femme seulement ont remporté le Prix Nobel de chimie, en l’occurrence Marie Curie (1911, également prix Nobel de physique en 1903), Irène Joliot-Curie (1935, fille de Marie Curie et épouse de Frédéric Joliot), Dorothy Crowfoot Hodgkin (1964), Ada Yonath (2009) et Frances H. Arnold (2018).

Deux lauréats du prix Nobel de chimie ont été forcés à refuser cette distinction prestigieuse : Adolf Hitler a en effet interdit à Richard Kuhn en 1938 et Adolf Butenandt en 1939 de recevoir ce prix. Un troisième allemand, Gerhard Domagk, a été également interdit par Hitler de recevoir le prix Nobel de physiologie ou de médecine en 1939.

La médaille Nobel de chimie a été conçue par le sculpteur et graveur suédois Erik Lindberg et représente la nature sous la forme d’une déesse ressemblant à Isis, émergeant des nuages et tenant dans ses bras une corne d’abondance. Le voile qui couvre son visage froid et austère est tenu par le Génie des sciences.

Chaque diplôme Nobel est une œuvre d’art unique, créée par des artistes et calligraphes suédois et norvégiens de premier plan. Le montant du prix Nobel pour 2018 est fixé à 9 millions de couronnes suédoises.

BI.

Voir Aussi