evenementsThaïlande: Une étude démontre une forte hausse de l’impact des produits chimiques agricoles sur la…

evenements

A Palestinian farmer waters grapes during the harvest season at a vineyard in Gaza City on July 19, 2017. 

According to the Ministry of Agriculture Gaza produces roughly 8115 tons of grapes annually. / AFP PHOTO / MOHAMMED ABED
16 Mai

Thaïlande: Une étude démontre une forte hausse de l’impact des produits chimiques agricoles sur la santé des agriculteurs

Bangkok – Une étude d’envergure menée en Thaïlande a démontré une forte hausse de l’impact des produits chimiques agricoles sur la santé des agriculteurs.

Selon l’étude qui a concerné près de 420.000 agriculteurs, le taux de la vulnérabilité à des maladies graves auprès de cette population est passé en une seule année de 30 à 35%.

Les tests sanguins réalisés auprès de cette population cible permet de déterminer le niveau de l’enzyme cholinestérase dans le corps des individus. Le niveau de cholinestérase d’une personne baisse si elle contaminée par des herbicides tels que l’organophosphate ou le carbamate.

Une fois dans l’organisme après un contact prolongé, ces deux produits toxiques affectent le système nerveux et rendent la personne vulnérable et prédisposée à développer plusieurs types de graves maladies.

 

Voici le bulletin de l’écologie de l’Asie-Océanie pour le mercredi 16 mai 2018 :

Indonésie

 

L’Indonésie compte produire 23% de son électricité à partir des énergies renouvelables et propres à l’horizon 2025. Avec ses 140 volcans actifs, le pays possède 40 % des ressources mondiales en énergie géothermique.

Actuellement, seuls 5% de l’électricité produite sur l’archipel provient de la géothermie, malgré le fort potentiel du pays qui attire de nombreuses compagnies étrangères spécialisées dans ce créneau.

L’opérateur français «Engie» a lancé il y a un an la construction de la première phase d’un projet de centrale géothermique à Muara Labohet. L’entreprise s’apprête à engager les travaux pour un second projet à Rantau Dedap à Sumatra.

 

Australie

 

Le quokka, de l’espèce des marsupiaux d’Autralie, a été désigné animal le plus « heureux du monde ». C’est Grâce à la forme de sa bouche qui donne l’impression d’un sourire perpétuel que le quokka a eu droit à ce titre.

Le quokka est un petit marsupial qui vit dans l’État d’Australie-Occidentale. Pesant à peine 2,5 kg, il est bien loin des tailles imposantes de son cousin le kangourou.

D’une apparence adorable, le petit marsupial ne craint pas les humains qu’il approche volontiers, ce qui renforce son quota de sympathie.

Le quokka est officiellement considéré comme une espèce vulnérable.

Chine

 

La ville de Pékin a lancé une campagne de lutte contre les moustiques à partir de la mi-mai pour réduire le risque des maladies transmises à l’homme par ce vecteur, notamment la fière de la dengue, selon les autorités sanitaires de la capitale chinoise.

Cette campagne vise à assécher les flaques d’eau dans des endroits tels les sous-sols, les égouts, les parcs, les chantiers et les centres de recyclage, a indiqué Liu Zejun, responsable de la Commission municipale de la santé de Pékin.

D’autres mesures consistent en l’introduction de poissons mangeur de larves du moustique dans les lacs et les étangs de la mégapole. Des pesticides seraient toutefois utilisés dans des endroits inaccessibles, comme le réseau des égouts.

Les mois de juillet et d’août constituent la période du pic de prolifération des moustiques responsables de la transmission des maladies de la fièvre de la dengue et de l’encéphalite B.

 

Vietnam

 

Le commandement militaire de Binh Thuan (Sud) a effectué mardi un premier test d’utilisation de drones pour inspecter les zones forestières dans la commune de Ham Thanh en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et du développement rural

Le drone VT-Pigeon fabriqué par l’Institut Viettel Aerospace relevant du ministère de la Défense pèse 26 kg avec une envergure de 3,25 m. Il peut effectuer des vols de trois heures et transmettre des images dans un rayon de 50 km.

Le drone peut effectuer des repérages de jour comme de nuit qui s’avèrent utiles au personnel affecté à la gestion des forêts ainsi qu’aux autorités provinciales pour détecter les cas de déforestation et les feux de forêt qui peuvent désormais être rapidement détectés pour une intervention efficace.

Inde

 

Le réseau social « Facebook » a indiqué mardi que 10.000 personnes ont pu se mettre rapidement à l’abri grâce à la fonction « Safety Check », activée lundi après les violents orages qui ont touché plusieurs régions en Inde.

Le réseau social a fait savoir que cette fonction a également permis aux indiens de s’assurer de la sécurité de leurs proches dans les cinq Etats frappés par les orages.

Cette fonction a permis aux familles d’avoir des nouvelles de leurs proches après ces orages qui ont fait 80 morts et 136 blessées au nord, à l’ouest et à l’est de l’Inde, ajoute la même source.

 

 

 

Voir Aussi