En vedetteLe Chili prévoit d’installer un système d’alerte précoce des séismes

En vedette

séisme
10 Sep

Le Chili prévoit d’installer un système d’alerte précoce des séismes

Santiago – Le Chili prévoit d’installer un système d’alerte précoce des séismes avec 20 secondes d’anticipation, dont le prototype sera testé par le Centre national de sismologie à la fin du mois de septembre.

Ces tests représentent la première étape du lancement du premier système d’alerte rapide des tremblements de terre au Chili, qui se trouve sous la menace des activités tectoniques accrues enregistrées régulièrement sur la Ceinture de feu qui traverse le Pacifique.

A cet effet, des capteurs installés dans diverses régions du pays enregistrent les ondes de tremblements de terre les moins perceptibles par l’être humain, puis envoient un signal anticipant l’arrivée du tremblement de terre, explique-t-on depuis le Centre national de sismologie.

Tous ses équipements sont de fabrication chilienne, a affirmé Sergio Barrientos, directeur du Centre.

« Au départ, l’équipement devait être acheté à l’étranger et puis nous avons décidé de le construire nous-mêmes, ce qui réduit considérablement les coûts », a-t-il relevé.

Le Chili a récemment placé sous surveillance la faille de San Ramon qui pourrait provoquer à tout moment un séisme majeur, qui frapperait de plein fouet la capitale Santiago.

Dans l’un des pays les plus sismiques au monde, le projet de suivi de la faille de San Ramon vise essentiellement à contrecarrer cette menace réelle, à savoir, un séisme d’ampleur qui affecterait directement Santiago, capitale de sept millions d’habitants.

Longue d’au moins 30 kilomètres, cette faille peut provoquer des séismes au moins deux ou trois fois plus forts que le tremblement de terre de 2010, qui avait atteint une magnitude de 8,3 à Santiago, et 8,8 à son épicentre, dans la région de Bio Bio au sud du Chili, provoquant l’évacuation d’un million de personnes.

La région de Coquimbo a été la plus touchée par ce sinistre, qui a causé quinze morts, 2.500 maisons détruites et 30.000 sans-abri.

Sur un autre registre, un tremblement de terre de magnitude de 5 degrés a secoué lundi les régions d’Atacama et de Coquimbo, dans le nord du Chili.

Le tremblement de terre est survenu à 05.24 HL (08.24 GMT) et son épicentre a été localisé dans la mer, à 31,6 km sud-ouest de Huasco, à une profondeur de 31,6 kilomètres dans la région d’Atacama, a indiqué l’Institut national de sismologie de l’Université du Chili.

Voir Aussi