Initiatives70 millions d’euros alloués au développement des énergies renouvelables en France et en Allemagne

Initiatives

BEI eco
25 Juin

70 millions d’euros alloués au développement des énergies renouvelables en France et en Allemagne

Bruxelles, 25/06/2018 (MAP) – La Banque européenne d’investissement (BEI) et la banque régionale franco-allemande (SaarLB) ont signé récemment un accord de garantie portant sur un soutien financier à hauteur de 70 millions d’euros pour le développement des énergies renouvelables en France et en Allemagne, indique lundi la Commission européenne.

Cet accord, qui s’inscrit dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe, permettra à SaarLB de « disposer d’une marge de manœuvre supplémentaire pour des investissements dans le domaine des énergies renouvelables », précise l’exécutif européen dans un communiqué.

Il prévoit que la BEI couvre (à concurrence de 50% au maximum) jusqu’à dix prêts existants octroyés par la banque SaarLB à l’appui de projets dans le domaine de l’éolien et du solaire en France et en Allemagne.

Cette opération correspond au deuxième volet d’un cadre de garantie mis en place entre la BEI et SaarLB, pour un montant total de 150 millions d’euros. La première garantie de la BEI, de 80 millions d’euros, a été signée il y a deux ans, donnant la possibilité à SaarLB d’accorder sept financements supplémentaires en faveur de projets éoliens, pour un volume total de prêt de plus de 160 millions d’euros.

« La transition énergétique pourra réussir en Europe si nous pensons au-delà de nos frontières nationales et si nous collaborons ensemble. C’est exactement ce que fait SaarLB en finançant les énergies renouvelables en Allemagne et en France », a souligné Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne chargé de l’Union de l’énergie.

Il s’est également réjoui que l’UE soit en mesure de contribuer à la transition énergétique à travers la BEI et le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), soulignant la disposition de l’Union à œuvrer pour attirer de nouveaux financements afin d’encourager l’utilisation stratégique des technologies liées aux énergies renouvelables dans le cadre du prochain budget de l’UE 2021-2027.

De son côté, Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI chargé des opérations en Allemagne et en France, a relevé que l’action en faveur du climat compte parmi les priorités absolues de la Banque européenne d’investissement, notant que la Banque de l’UE est le premier bailleur de fonds, parmi les institutions financières internationales, pour les projets relatifs à l’action en faveur du climat à l’échelle mondiale.

Le Plan d’investissement pour l’Europe, ou « Plan Juncker », est l’une des mesures les plus importantes mises en place par l’UE pour stimuler les investissements en Europe et, partant, créer des emplois et dynamiser la croissance, par une utilisation plus rationnelle des instruments financiers existants et nouveaux. Ce Plan vise également à contribuer à la mise en place d’un cadre réglementaire plus propice aux investissements dans l’UE, notamment dans les secteurs du numérique, de l’énergie et du marché des capitaux.

Voir Aussi