En vedetteSénégal: Un club dédié aux changements climatiques vient d’être lancé

En vedette

epa05313353 Protestors gather outside the National Press Club ahead of the Environment Debate between Minister for the Environment Greg Hunt and Shadow Minister for Environment, Climate Change and Water Mark Butler in Canberra, Australia, 18 May 2016.  EPA/STEFAN POSTLES AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT
04 Oct

Sénégal: Un club dédié aux changements climatiques vient d’être lancé

Dakar -Un club dédié aux changements climatiques a été officiellement lancé mercredi à Linguère (centre) par l’Organisation non gouvernementale Action solidaire internationale.

Intervenant lors de la cérémonie officielle de lancement, Oulimata Guèye, coordonnatrice du projet, a demandé aux jeunes de planifier des activités allant dans le sens de lutter contre le changement climatique en mettant surtout l’accent sur la sensibilisation, la formation, la mobilisation et la communication.

« L’objectif principal du projet est d’atténuer les effets néfastes du réchauffement climatique en indiquant les comportements adéquats d’adaptation à ce fléau. Les jeunes, qui constituent une frange importante de l’humanité, ont un rôle à jouer », a réagi, de son côté, Masseck Seck, point focal du projet.

Les conséquences liées au changement climatique comme l’érosion côtière, la baisse de la pluviométrie, les inondations, la salinisation des terres, entre autres, impactent négativement l’économie mondiale et compromettent le bien-être des populations, a-t-il fait valoir.

Par ailleurs, Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du jeudi 04 octobre:

Côte d’Ivoire

–Les acteurs engagés dans le Programme de gestion des pesticides obsolètes en Côte d’Ivoire (PROGEP-CI) envisagent la mise en place d’un Système d’information des pesticides (SIP) pour garantir une meilleure gestion de l’approvisionnement des stocks utilisables, obsolètes et des déchets associés en vue d’assurer une gestion rationnelle des pesticides.

Ils l’ont exprimé lors de la 2ème réunion du Comité technique qui s’est tenue à Abidjan, le 18 septembre, sur l’état d’avancement et les perspectives du projet, rapporte un communiqué transmis mercredi à l’AIP.

« J’encourage le PROGEP-CI à approfondir la réflexion et mobiliser les financements dans la perspective de l’élimination des pesticides obsolètes et déchets associés collectés et la désintoxication des sites contaminés », a conseillé le point focal du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), Bakayoko Alimata, félicitant le PROGEP-CI pour les résultats obtenus.

Nigeria

–Le ministère nigérian de l’Energie est sur le point de mettre fin à sa dépendance au réseau électrique national en alimentant ses locaux grâce à un mini-réseau électrique fonctionnant au solaire, rapporte la presse locale.

L’installation off-grid, prévue pour être implantée sur le toit des locaux du ministère dans la ville d’Abuja, sera mise en place par la compagnie Proserve Energy Services Limited et pourra générer 750 kilowatts le jour et 75 kilowatts la nuit.

Le financement de cette installation, estimé à 2,5 millions de dollars, sera fait sur fonds propres par la compagnie qui cédera sa production au ministère sur une période de plus de 10 ans.

Burkina

–Trois évènements majeurs ont ponctué la Semaine de l’économie verte au Burkina Faso, qui s’est ouverte mardi: Global Green Growth Week, Forum régional de réseautage de Switch Africa Green et Rebranding Africa Forum.

Selon le ministère burkinabè de l’Environnement, l’économie verte constitue un outil de développement durable et passe par la promotion de modes de consommation et de production durables, ajoutant que le Burkina Faso s’est engagé dans un processus inclusif.

Lors de cette Semaine, le ministre burkinabè de l’Environnement a présenté le trophée remis par le NEPAD à son pays en reconnaissance de son leadership dans la gestion et la protection de l’environnement en Afrique, décerné lors de la 7ème session extraordinaire de la Conférence des ministres africains de l’Environnement, tenue en septembre dernier à Nairobi.

RDC

–Le journal officiel de la République démocratique du Congo (RDC) a rendu public dans sa récente édition, l’édit portant reconnaissance des droits de possession et des jouissances des femmes aux patrimoines forestiers et fonciers promulgué par le gouverneur de la province de l’Equateur sur proposition de l’organe délibérant local, rapporte l’agence congolaise de presse.

Selon l’esprit de cet édit, la femme fait partie prenante dans la gouvernance des espaces fonciers et forestiers de sa famille et participe à toutes les décisions relatives à leur affectation, gestions et cessions.

Voir Aussi