InitiativesUSA: La ITC envisage des pénalités aux entreprises qui importent des technologies de panneaux…

Initiatives

Un technicien passe près de panneaux solaires sur le site de la première centrale solaire photovoltaïque au sol en France métropolitaine, le 19 novembre 2008 à Lunel. Le site qui s'étend sur 1,5 hectares, permet l'implantation de plus de 6500 modules photovoltaïques qui convertissent de l'énergie lumineuse en énergie électrique. La production de la centrale sera de 605 900 kWh électrique par an. L'intégralité de la production sera injecté sur le réseau de distribution national, sur la ligne haute tension (20000 volts) souterraine qui borde le site. AFP PHOTO PASCAL GUYOT / AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
25 Sep

USA: La ITC envisage des pénalités aux entreprises qui importent des technologies de panneaux solaires

Washington – La Commission du commerce international des États-Unis (ITC) vient de franchir une étape majeure vers l’imposition de taxes ou autres formes de pénalités aux entreprises qui importent des technologies de panneaux solaires.

L’agence a accepté à l’unanimité une demande des fabricants de panneaux solaires en faillite, Suniva et SolarWorld, qui ont fait valoir que la concurrence des importations, principalement de Chine, nuit à leurs entreprises.

Les commissaires de l’ITC devront très prochainement recommander des pénalités spécifiques, telles que des taxes ou des prix de base sur les cellules photovoltaïques en silicium cristallin, le composant des panneaux solaires qui génèrent de l’électricité.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée du lundi 25 septembre:

0-0-0-0-0-0-0-0-0

Plus de trois quarts des démocrates, 78 pc, croient que le changement climatique a contribué à la récente augmentation du nombre et de la force des tempêtes tropicales, soit une hausse de 30 points de pourcentage depuis 2005. Seulement 15 pc des républicains ont dit qu’ils croient en ce lien, soit une baisse de 10 points sur la même période, selon un récent sondage.

Près de la moitié des personnes interrogées, 49 pc, croient que le réchauffement climatique est la cause de la récurrence des ouragans, soit une augmentation de 36 pc depuis 2005.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0

Canada :

La contamination radioactive qui a suivi l’accident nucléaire survenu à Fukushima, au Japon, en 2011 n’a jamais atteint des niveaux alarmants pour la vie humaine ou marine dans le nord de l’océan Pacifique, a affirmé récemment le chercheur Jay Cullen, de l’Université de Victoria, en Colombie-Britannique.

Selon M. Cullen, qui a contrôlé les niveaux de contamination d’isotopes radioactifs, depuis la fusion de trois réacteurs enclenchée par un tremblement de terre et un tsunami dévastateur au Japon, le niveau de radioactivité décelé dans le nord de l’océan Pacifique est inférieur au niveau qui représente une menace pour les espèces marines ou encore pour les êtres humains vivants sur la côte ouest de l’Amérique du Nord.

Le chercheur, qui fait partie des neuf auteurs d’une étude publiée sur le sujet dans la revue “Environmental Science and Technology”, a ajouté que l’équipe de recherche n’a pas été en mesure de détecter des changements dans la concentration d’isotopes prélevés dans le saumon de l’Atlantique, la truite arc-en-ciel, ou certains mollusques et crustacés qui ont été analysés.

Il a aussi relevé que les niveaux de contamination découverts représentent environ le dixième des niveaux notés dans le nord de l’océan Pacifique à la fin des années 1950 et dans les années 1960 avant le bannissement des tests effectués avec des armes nucléaires au-dessus du sol, signalant que ces tests étaient principalement effectués par les Etats-Unis et l’Union soviétique.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0

Mexique :

L’Agence fédérale de la protection de l’environnement du Mexique a annoncé dimanche avoir décidé l’interdiction de l’exploitation de plantations d’agave bleue (Agave tequilana) et de citron sans semence (Citrus latifolia), faute d’autorisations émises par le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles, relatives à l’exploitation des terres forestières.

L’agence exige des propriétaires fonciers concernés de se conformer aux normes d’exploitation du sol dans les terres forestières et d’arrêter l’exploitation des plantations d’agave et de citron, qui n’ont pas été soumises à cette autorité fédérale, indique le ministère mexicain de l’Environnement dans un communiqué.

Et le ministère mexicain d’expliquer que conformément aux dispositions de l’article 165 de la loi sur le développement durable des forêts, l’exploitation des terres forestières sans l’autorisation est une infraction passible d’une amende et de l’interdiction d’exploitation.

0-0-0-0-0-0-0-0

Le ministère mexicain de l’environnement et des ressources naturelles a rendu public les dates et les lieux d’observation des baleines dans leur habitat naturel pour la saison 2017-2018, conformément aux lignes directrices sur la protection et la conservation de cette espèce.

Des mesures pour la protection des baleines franches ont été mises en place dans des zones restreintes au Mexique pour assurer leur tranquillité, indique le ministère. Cette espèce mesure jusque 15 mètres de long et pèse entre 40 et 50 tonnes.

0-0-0-0-0-0-0-0

Panama :

Le ministre panaméen de l’Environnement, Emilio Sempris, a présenté récemment devant la commission du budget à l’Assemblée nationale (Parlement), le budget de son ministère au titre de l’exercice financier 2018, estimé à 65,7 millions de dollars.

Lors de la présentation du budget, M. Sempris a indiqué que ces fondes vont permettre le financement de cinq secteurs stratégiques pour renforcer la politique environnementale du pays et honorer ses engagements en la matière.

Il a ajouté que ces cinq secteurs stratégiques concernent le changement du modèle de gestion environnementale de l’Etat, la promotion de l’éco-tourisme dans les aires protégées, la protection des ressources hydriques et sa gestion durable, l’atténuation et l’adaptation aux effets des changements climatiques, ainsi que le développement du secteur forestier à travers l’initiative “alliance pour un million d’hectares” entre les secteurs public et privé, lancée en 2014 pour le reboisement d’un million d’hectares en 20 années.

Voir Aussi