InitiativesVoitures neuves: les ministres de l’Environnement de l’UE tablent sur une réduction de 35% des…

Initiatives

voitures-électriques-flambeau-COP22-M
10 Oct

Voitures neuves: les ministres de l’Environnement de l’UE tablent sur une réduction de 35% des émissions de CO2 en 2030

Luxembourg – Les ministres de l’Environnement de l’Union européenne (UE), réunis à Luxembourg, sont parvenus, mardi soir, à un accord afin de réduire les émissions de CO2 des voitures neuves de 35% en 2030.

Cet objectif de réduction de 35% des émissions de CO2 est plus ambitieux que celui suggéré par la Commission européenne fin 2017 (-30% d’émissions moyennes de CO2 en 2030).

Lors de la réunion des ministres européens de l’Environnement, la Belgique a plaidé pour une réduction des émissions de CO2 d’au moins 40% à l’horizon 2030. D’autres pays européens comme la Suède, la Finlande, le Danemark, le Luxembourg ou encore les Pays-Bas ont réclamé, pour leur part une baisse plus importante.

Cette baisse de 35% des émissions de CO2 à l’horizon 2030 devra amener les fabricants à mettre sur le marché davantage de véhicules neufs à émissions nulles ou faibles (les véhicules électriques ou les voitures qui émettent moins de 50 grammes de CO2 par kilomètre).

L’accord conclu entre les Etats membres de l’UE pour une baisse de 35% des émissions de CO2 des voitures neuves à l’horizon 2030 « met l’industrie automobile sur la voie de la construction de véhicules plus propres, mais aussi de l’investissement dans l’innovation », a estimé la ministre autrichienne de l’Environnement, Elisabeth Köstinger, qui présidait la réunion des ministres de l’Environnement de l’UE.

Après être parvenus à ce compromis, les ministres de l’Environnement de l’UE entameront à présent des négociations avec les eurodéputés qui s’étaient prononcés la semaine dernière pour une réduction de 40% des émissions de CO2 en 2030.

Selon le texte adopté en plénière à Strasbourg, les constructeurs automobiles dont les émissions moyennes de CO2 excèdent ces objectifs paieront une amende au budget de l’UE. Les fabricants devront également garantir que les véhicules à émissions nulles ou faibles représentent 35% de la part de marché des ventes des voitures et camionnettes neuves d’ici 2030, et 20% d’ici 2025.

Voir Aussi