InstitutionsL’UE veut investir près de 700 millions d’euros pour une mobilité propre et innovante

Institutions

Commission-européenne-ECO
01 Oct

L’UE veut investir près de 700 millions d’euros pour une mobilité propre et innovante

Bruxelles – La Commission européenne a proposé lundi d’investir 695,1 millions d’euros dans 49 projets clés visant à développer une infrastructure de mobilité propre et innovante en Europe, pour tous les modes de transport.

Selon un communiqué de l’exécutif européen, ces investissements proviendront du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), instrument financier de l’Union européenne (UE) destiné à soutenir le développement et la modernisation des infrastructures.

Les fonds prévus devraient permettre de mobiliser « jusqu’à 2,4 milliards d’euros d’investissements publics et privés », indique le communiqué, précisant que les projets sélectionnés « fourniront une infrastructure permettant une utilisation accrue des carburants de substitution, des voitures électriques et à hydrogène, moderniseront la gestion du trafic aérien en Europe et développeront le transport par voie navigable et ferroviaire ».

Pour Violeta Bulc, membre de la Commission chargée des transports, il s’agit de projets concentrés sur les sections stratégiques du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) tendant à garantir « une valeur ajoutée et un impact optimaux de l’UE afin de garantir une valeur ajoutée européenne et un impact optimaux ».

« Cela nous permettra d’accélérer encore davantage notre transition vers des technologies propres et une mobilité à faibles émissions à travers l’Europe, et de concrétiser le programme de l’UE en matière d’emploi, de croissance et d’investissement », a-t-elle expliqué.

Le soutien de ces projets s’inscrit dans le cadre des efforts de la Commission européenne pour concrétiser les objectifs énoncés dans son paquet sur la mobilité « L’Europe en mouvement », qui vise à aider l’UE et les industries européennes et à devenir « un leader mondial de l’innovation, de la numérisation et de la décarbonisation », conclut le communiqué.

Voir Aussi