ActualitésLe Danemark autorise Nord Stream 2 à reprendre les travaux sur le pipeline

Actualités

Afrique du Sud
06 Juil

Le Danemark autorise Nord Stream 2 à reprendre les travaux sur le pipeline

Copenhague- L’Agence danoise de l’énergie (DEA) a donné, lundi, le feu vert à Nord Stream 2 pour utiliser des navires poseurs de tuyaux avec ancrages pour achever le dernier tronçon du gazoduc dans les eaux danoises, levant ainsi un obstacle majeur au projet visant à acheminer plus de gaz naturel russe en Europe.

« Dans la décision, l’Agence danoise de l’énergie a souligné, entre autres, que la partie restante des pipelines à construire au Danemark se trouve en dehors de la zone où le chalutage de fond, l’ancrage et l’intervention sur les fonds marins sont découragés en raison du risque posé par les agents de guerre chimique immergés », indique un communiqué de la DEA.

Le projet de Nord Stream 2 a été interrompu en décembre dernier en raison d’une opposition politique des Etats-Unis, ainsi que de l’Ukraine et de la Pologne, les deux pays de transit du pipeline sur sa route vers l’Europe occidentale.

La DEA a déclaré lundi qu’elle autoriserait le projet dirigé par Gazprom à utiliser des navires poseurs de tuyaux avec des ancres au lieu des navires plus avancés utilisant une technologie d’auto-positionnement, qui sont affectés par les sanctions américaines.

La construction de l’oléoduc de 1 230 kilomètres est presque terminée, mais elle doit achever un tronçon final d’environ 120 kilomètres dans les eaux danoises.

Le 5 juin dernier, Nord Stream 2 a soumis à la partie danoise une demande pour pouvoir utiliser des navires de pose de tuyauterie avec des ancres dans le cadre de la construction du pipeline.

Le projet de pipeline sur le plateau continental danois fait partie d’un plus grand projet de gazoduc, composé de deux oléoducs parallèles d’une longueur totale de 1230 km pour le transport de gaz de la Russie vers l’Allemagne.

Les gazoducs commencent en Russie et traversent les zones marines finlandaises, suédoises, et danoises avant d’atteindre la côte allemande. Les pipelines peuvent transporter 55 milliards de m3 de gaz naturel par an.

BI.

Voir Aussi