RégionsRégion de Drâa-Tafilalet : de grands efforts en matière d’économie de l’eau d’irrigation

Régions

Restructuration des cultures
06 Fév

Région de Drâa-Tafilalet : de grands efforts en matière d’économie de l’eau d’irrigation

Errachidia – De grands efforts ont été déployés ces dernières années en matière d’économie de l’eau d’irrigation au niveau de la région de Drâa-Tafilalet, notamment à travers l’entretien et la réhabilitation de 199 km de canaux d’irrigation et l’entretien des barrages, a souligné le directeur régional de l’Agriculture, Mohamed Bousfoul.

Les actions entreprises dans ce cadre, qui ont permis de renforcer l’efficience des canaux d’irrigation et d’améliorer les services assurés dans ce domaine, ont mobilisé des fonds de l’ordre de 230 millions de dirhams, a-t-il ajouté dans un exposé présenté récemment lors de d’une rencontre régionale de communication sur le Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027.

Il a relevé, dans le même sens, que le Plan agricole régional a permis de mettre à niveau et de développer le secteur agricole, grâce à un investissement global de 9,97 milliards de dirhams, dont 6,6 milliards de dirhams consacrés au financement de 132 projets, alors que 3,37 milliards de dirhams ont été alloués au financement des actions transversales portant notamment sur le Programme national d’économie d’eau en irrigation et le projet d’aménagement à l’aval du barrage de Kaddoussa.

M. Bousfoul a fait observer aussi que l’économie de l’eau et la rationalisation de son utilisation pour l’agriculture constituent deux piliers fondamentaux du Programme national d’économie d’eau en irrigation, surtout à travers le remplacement de l’irrigation de surface par le goutte à goutte, la modernisation des systèmes d’irrigation, ainsi que la construction et l’entretien d’un réseau d’irrigation au niveau des zones de la petite et moyenne hydraulique.

Il a ajouté que 1.700 Km de canaux d’irrigation ont été réalisés dans les zones de la petite et moyenne hydraulique grâce à des investissements conséquents qui ont permis d’améliorer les conditions d’utilisation des eaux d’irrigation.

M. Bousfoul a fait savoir que, dans le cadre des actions visant la préservation du cheptel, il a été procédé à la réalisation de 138 points d’eau destinés à l’abreuvement du cheptel au niveau des espaces pastoraux de la région, avec une enveloppe budgétaire de l’ordre de 14 millions de dirhams.

Il a rappelé, à cet égard, les projets en cours d’équipement de 22 points d’eau destinés à l’abreuvement du cheptel de systèmes de pompage solaire.

Le responsable a relevé, par ailleurs, que l’agriculture est l’un des secteurs producteurs les plus importants à Drâa-Tafilalet.

Il a souligné que ce secteur, qui assure 12 millions de journées de travail par an, est considéré comme le pilier de l’économie régionale, ajoutant qu’il se caractérise notamment par la diversité de ses filières et l’utilisation des techniques modernes de production.

M. Bousfoul a fait savoir que les capacités de stockage de l’eau pour l’irrigation de Drâa-Tafilalet sont de plus de 2 milliards de mètres cubes répartis sur les principaux barrages de la région.

Voir Aussi