En vedetteLes Vingt-sept s’accordent sur une réforme de la politique agricole commune

En vedette

21 Oct

Les Vingt-sept s’accordent sur une réforme de la politique agricole commune

Bruxelles  – Les ministres de l’Agriculture des 27 États membres de l’Union européenne (UE) se sont accordés mercredi sur une réforme de la politique agricole commune (PAC), qui met l’accent sur des engagements « forts » en matière environnementale.

« Cette position commune met en avant certains engagements forts des États membres pour une ambition environnementale plus élevée avec des instruments tels que les ‘écorégimes’ (une nouveauté par rapport à la politique actuelle) et une conditionnalité renforcée », indique le Conseil de l’UE dans un communiqué.

Selon la même source, les « écorégimes », un système de primes versées aux agriculteurs pour soutenir la participation à des programmes environnementaux plus exigeants, deviendraient obligatoires: chaque Etat devra y consacrer au moins 20 % des paiements directs de l’UE.

« L’accord d’aujourd’hui est une étape importante pour la politique agricole européenne. Les États membres ont démontré leur ambition pour des normes environnementales plus élevées dans l’agriculture et ont, en même temps, soutenu la flexibilité nécessaire pour garantir la compétitivité des agriculteurs. Cet accord répond à l’aspiration d’une PAC plus verte et plus juste », a commenté Julia Klöckner, ministre allemande de l’Agriculture, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l’UE.

La réforme de la PAC prévoit, par ailleurs, que si plus de flexibilité est accordée aux États membres dans l’élaboration des règles et les allocations de financement grâce au développement de plans stratégiques nationaux, ils seront obligés de faire preuve d’une ambition environnementale plus élevée par rapport à la période actuelle.

Les agriculteurs bénéficieraient ainsi d’un soutien financier à condition d’adopter des pratiques bénéfiques pour le climat et l’environnement, pour rendre la PAC encore plus verte qu’auparavant.

« Tous les agriculteurs seraient tenus de respecter des normes environnementales plus élevées; même les plus petits. Pour les aider dans cette transition écologique, les petits agriculteurs seraient soumis à des contrôles plus simplifiés, réduisant la charge administrative tout en assurant leur contribution aux objectifs environnementaux et climatiques », souligne le Conseil de l’UE.

La politique agricole commune représente, en 2020, 34,5 % du budget de l’Union européenne (58,12 milliards d’euros). Avec un budget fixé à environ 387 milliards d’euros pour sept ans, la PAC est le premier poste budgétaire de l’UE.

Voir Aussi