En vedetteAppel à faire du hammam traditionnel marocain, un hammam durable répondant aux normes…

En vedette

Hammam marocain
26 Juin

Appel à faire du hammam traditionnel marocain, un hammam durable répondant aux normes environnementales

Marrakech – Des professionnels, décideurs et experts ont appelé, mardi à Marrakech, à faire du hammam traditionnel marocain, un hammam durable répondant aux normes environnementales.

Réunis dans le cadre de la 1ère édition du Salon international « Hammam durable expo », organisée sous l’égide du ministère de l’Environnement, des Mines et du Développement durable du 26 au 28 juin, les participants ont plaidé pour une action commune et un engagement fort de tous les propriétaires des hammams en vue de préconiser de solutions ambitieuses et de recourir aux nouveaux combustibles moins polluants et respectueux de l’environnement.

Dans ce cadre, ils ont jugé utile de sensibiliser ces propriétaires à s’entraider en faveur de la promotion de ce secteur, en tant qu’une valeur culturelle extrêmement importante et un lieu de confort et de bien-être, relevant l’importance d’innover progressivement pour rendre ce secteur très rentable et défendre l’idée du hammam traditionnel marocain et son accessibilité par les jeunes.

A cette occasion, la présidente de ce salon, Mme Fouzia Belmrah, a appelé à inciter les propriétaires des hammams à revoir leurs installations archaïques et obsolètes en optant pour des chaudières biomasse, de nouveaux combustibles et une économie d’eau, révolutionnant ainsi le système traditionnel en vue d’une meilleure efficacité énergétique.

A ce titre, Mme Belmrah a souligné la nécessité d’agir ensemble avec l’intervention des pouvoirs publics pour rénover et sauvegarder le hammam marocain ancestral en le préservant comme patrimoine culturel et architectural et en lui assurant la noblesse qu’il a acquise à travers l’histoire, en tant que lieu privilégié de détente, d’hygiène et de vertus thérapeutiques.

Et d’ajouter que cette rencontre s’assigne également pour objectif de valoriser à travers le monde les produits agricoles marocains, les produits de terroir et les plantes aromatiques qui viennent en complément aux bienfaits du hammam.

Pour sa part, le président de l’Association des propriétaires de hammams à Marrakech, Youssef Laabid, a relevé l’importance de ce secteur sur les plans économique, social et touristique, soit un nombre dépassant les 5.000 hammams au niveau national, notant que le hammam marocain traditionnel constitue un lieu incontournable de la vie sociale et demeure un espace d’ablution, d’hygiène et de confort pour les catégories sociales moyennes et pauvres, avec un prix qui ne dépasse pas 15 DH.

Dans ce sens, il a mis l’accent sur les grands efforts déployés par les différents acteurs en vue de promouvoir ce secteur qui exige un soutien moral et un appui matériel de la part de tous les professionnels en la matière dans le but de donner un nouvel élan à cette filière qui souffre de plusieurs contraintes.

Cette édition a été marquée par la participation des professionnels, d’éminents experts et d’exposants marocains et étrangers, ainsi que des fabricants de matériels et des produits, des distributeurs et des installateurs pour des solutions adéquates en faveur d’un hammam durable.

Au programme de ce salon de trois jours, figurent l’organisation des sessions portant sur divers thèmes ayant trait à l’évolution et au rôle du hammam traditionnel, notamment « le hammam traditionnel dans le monde et au Maroc », « le hammam marocain entre la tradition, la modernité et la durabilité » et « le hammam traditionnel: un secteur modèle d’économie sociale et solidaire ».

Voir Aussi