En vedetteEgypte : Examen de la mise en oeuvre de nouvelles taxes spéciales à l’environnement

En vedette

A general view taken on December 17, 2014 shows pollution hovering over Egypt's Nile river and the University bridge in Cairo. AFP PHOTO / MOHAMED EL-SHAHED / AFP PHOTO / MOHAMED EL-SHAHED
26 Déc

Egypte : Examen de la mise en oeuvre de nouvelles taxes spéciales à l’environnement

Le Caire- Le ministre égyptien de l’Environnement, Khalid Fahmi, a souligné que son département examine actuellement la mise en œuvre des incitations économiques à travers de nouvelles législations fixant des taxes spéciales à l’environnement.

D’après le ministre, cité par les médias, ces taxes en vigueur dans plusieurs pays européens sont des mécanismes idoines pour préserver l’environnement.

Voici par ailleurs le bulletin de l’écologie du monde arabe pour la journée du mardi 26 décembre 2017 :

Emirats arabes Unis :

— Le ministère émirati du changement climatique et de l’environnement a annoncé récemment le lancement en coopération avec le Global Green Growth Institute (GGGI) d’un programme des emplois verts au niveau du pays.

D’après le ministère, le lancement de ce programme s’inscrit dans le cadre de l’Agenda national vert 2015-2030, approuvé lors du conseil des ministres en 2015 en tant que feuille de route de transformation de l’économie émiratie en économie verte et en droite ligne avec les politiques et les initiatives locales relatives à l’éducation environnementale et la formation professionnelle.

Qatar :

— Une station de refroidissement a été récemment mise en service dans la ville de Al Wassel au Qatar avec une capacité de production de 33.250 tonnes d’eau refroidie avec une enveloppe de 125 millions de rials (1 dollars équivaut à 3,63 rials).

Selon les initiateurs du projet, cités par le journal Arraya, la capacité de production de cette station qui fait partie des quatre autres que compte la ville est de plus de 500 mille tonnes, notant que cette infrastructure fonctionne via des tubes souterrains qui s’étalent sur 170 kilomètres.

Jordanie :

— La banque islamique jordanienne et la société Al Hayakel des énergies renouvelables ont signé une convention portant sur la création d’une station d’énergie renouvelable pour la banque qui fonctionne avec l’énergie solaire afin de couvrir 85 pc des besoins de la banque en énergie à travers le pays.

Liban :

Le site électronique écologique « Green area » a souligné que le nombre des décharges sauvages a dépassé 1350 dans l’ensemble du territoire Libanais, notant que les décharges sauvages ne cessent de s’amplifier.

Voir Aussi